Conseil d’administration

Composé de quatre membres internationaux et de sept Canadiens, le conseil d’administration du Centre est présidé par Son Altesse l’Aga Khan. Cliquez sur l’image de chaque membre pour lire leurs biographies.

Son Altesse l’Aga Khan

Président

Son Altesse l’Aga Khan - Président

Son Altesse l’Aga Khan est le 49e chef spirituel héréditaire (imam) des musulmans ismailis et président fondateur du Réseau Aga Khan de développement (Réseau). Quarante ans après sa création, le Réseau englobe des agences, des institutions et des programmes de développement dont les mandats touchent à la santé, à l’éducation, au développement économique et à la revitalisation de l’héritage culturel. Les programmes du Réseau sont appliqués sans préjudice envers la foi, l’origine ou le sexe des bénéficiaires. Son Altesse l’Aga Khan renforce la perception de l’islam en tant que croyance spirituelle rationnelle, intrinsèquement pluraliste, qui enseigne la compassion et la tolérance.

X

Princesse Zahra Aga Khan

France

Princesse Zahra Aga Khan - France

La princesse Zahra, l’aînée de Son Altesse l’Aga Khan, est à la tête du service de bien-être social (SBS) de la Délégation française du Réseau Aga Khan de développement (Réseau). Elle est responsable des politiques et de la direction des institutions œuvrant dans les secteurs de la santé et de l’éducation, et des services de planification et de construction du Réseau. Elle joue également un rôle clé dans les dossiers politiques et stratégiques d’autres institutions de développement social du Réseau. Elle fait partie du conseil de fiduciaires de l’Université Aga Khan et travaille avec des institutions appuyées par la communauté musulmane ismailie dans le domaine du bien-être social, des activités féminines et des programmes pour les jeunes.

X

Kofi Annan

Ghana

Kofi Annan - Ghana

Kofi A. Annan a été le septième secrétaire général des Nations Unies de 1997 à 2006. En 2001, Kofi Annan et les Nations Unies ont conjointement reçu le prix Nobel de la paix, soulignant que M. Annan avait « insufflé une nouvelle vie à l’Organisation ». En tant que secrétaire général, Kofi Annan a dirigé un programme complet de réformes visant à revitaliser les Nations Unies pour rendre son système international plus efficace. Il s’est toujours porté à la défense des droits de la personne, de la primauté du droit, des Objectifs du millénaire pour le développement et de l’Afrique. En outre, il a travaillé à rapprocher l’organisation du public mondial en tissant des liens avec la société civile, le secteur privé et d’autres partenaires. Sous son initiative, le service du Maintien de la paix des Nations Unies a été renforcé pour permettre à l’ONU de répondre à l’augmentation rapide du nombre d’opérations et d’employés. Il a joué un rôle central dans la création du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme; dans l’adoption de la première stratégie de l’ONU pour la lutte contre le terrorisme; et dans l’acceptation par les États membres de la « responsabilité de protéger » les peuples contre le génocide, le nettoyage ethnique et les crimes contre l’humanité. Depuis qu’il a quitté les Nations Unies, M. Annan continue d’œuvrer pour la création de politiques qui répondent mieux aux besoins des plus pauvres et des plus vulnérables, particulièrement en Afrique. Il a également continué à mettre son expérience à profit à travers la médiation et la résolution de conflit. M. Annan est président de la Fondation Kofi Annan.

X

Iain T. Benson

Canada

Iain T. Benson - Canada

Iain T. Benson est avocat, écrivain, conférencier et conseiller. Il publie régulièrement et agit à titre de conseiller à l’échelle internationale en droit constitutionnel et en droits de la personne. Il est professeur distingué au département de droit constitutionnel et de philosophie du droit de l’Université de l’État libre à Bloemfontein, en Afrique du Sud. Il est également chargé de cours dans de nombreuses institutions au Canada, en Afrique du Sud et aux États-Unis, et fut professeur invité à l’Université Western. Ses travaux sur la nature du « laïque » et de la « laïcité » ont été cités avec l’approbation de la Cour suprême du Canada et de la Cour constitutionnelle d’Afrique du Sud. Pendant de nombreuses années, il a été l’un des huit membres du comité responsable de l’élaboration de la Charte des droits et libertés religieuses de l’Afrique du Sud. Il détient des diplômes de Queens, Cambridge et Windsor ainsi qu’un doctorat (droit) de l’Université du Witwatersrand, Johannesburg.

X

La très honorable Adrienne Clarkson

Canada

La très honorable Adrienne Clarkson - Canada

La très honorable Adrienne Clarkson, PC, CC, CMM, COM, CD, a été la 26e gouverneure générale du Canada de 1999 à 2005. Elle fut la première personne née outremer à occuper ce poste. En 1942, elle et sa famille sont arrivées au Canada en provenance de Hong Kong en tant que réfugiés de la Deuxième Guerre mondiale. Elle a eu une carrière impressionnante comme journaliste, écrivaine, éditrice, fonctionnaire et reporter, et a reçu de nombreux diplômes honorifiques. Son intérêt envers le Nord canadien a constitué une large part de son mandat de gouverneure générale alors qu’elle s’est efforcée de consolider les liens entre le Canada et les peuples autochtones. Depuis la fin de son mandat, elle a publié son autobiographie, Heart Matters, et a fondé l’Institut pour la citoyenneté canadienne (ICC) avec son époux, l’auteur et penseur John Ralston Saul.

X

Huguette Labelle

Canada

Huguette Labelle - Canada

Huguette Labelle Huguette Labelle détient un doctorat en éducation. Elle est Compagnon de l’Ordre du Canada et a reçu des doctorats honorifiques de 12 universités canadiennes et de l’Université de Notre-Dame. Elle a également reçu d’autres mentions honorifiques. Pendant 19 ans, elle a occupé de nombreux postes supérieurs au sein des ministères du gouvernement du Canada. Notamment, elle a été secrétaire d’État et a travaillé pour Transport Canada, la Commission de la fonction publique et l’Agence canadienne de développement international. De 1994 à 2011, elle a été chancelière de l’Université d’Ottawa. Elle est également membre de nombreux conseils d’administration. Huguette Labelle est actuellement présidente du conseil d’administration de Transparency International; membre du conseil d’administration du Pacte mondial de l’ONU; conseillère externe pour la mise en œuvre de la Stratégie de la Banque mondiale pour la promotion de la gouvernance et la lutte contre la corruption; membre du groupe consultatif de la Banque asiatique de développement sur les changements climatiques et le développement durable; membre du conseil d’administration de la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique; membre du conseil d’administration du Centre mondial du pluralisme; membre du comité consultatif de l’Ordre de l’Ontario; et vice-présidente du conseil consultatif supérieur de l'Académie internationale de lutte contre la corruption. Elle est également membre d’autres conseils nationaux et internationaux. En outre, elle offre des services consultatifs à des organisations nationales et internationales.

X

Marwan Muasher

Jordanie

Marwan Muasher - Jordanie

Marwan Muasher est vice-président des études du Carnegie Endowment for International Peace. Il a récemment occupé le poste de vice-président principal des affaires extérieures à la Banque mondiale de 2007 à 2010. Marwan Muasher a auparavant été ministre des Affaires étrangères (2002-2004) et vice-premier ministre (2004-2005) de la Jordanie. En 1995, il a inauguré la première ambassade de la Jordanie en Israël. L’année suivante, il est devenu ministre de l’Information et porte-parole du gouvernement. De 1997 à 2002, il a de nouveau été ambassadeur, cette fois à Washington, et il a négocié le premier accord de libre-échange entre les États-Unis et un pays arabe. Il est l’auteur de deux ouvrages publiés par Yale University Press : The Second Arab Awakening (janvier 2014) et The Arab Center: The Promise of Moderation, (juin 2008).

X

Azim Nanji

Canada

Azim Nanji - Canada

Azim Nanji est actuellement conseiller spécial du doyen, Université Aga Khan. Récemment, il a été codirecteur associé du Programme Abassi en Études islamiques à l’Université Stanford, où il a enseigné au département des Études religieuses. Il a occupé les fonctions de professeur et titulaire de la chaire du département d’études religieuses, Université de la Floride (1989-1998), et directeur de l’Institut des Études ismailies, Londres (1998-2008). Né au Kenya et diplômé de l’Université Makerere, il a obtenu son doctorat de l’Université McGill. Il a été primé par la Fondation Rockefeller, le Conseil des arts du Canada et le National Endowment for the Humanities. M. Nanji a écrit, coécrit et publié divers ouvrages, dont un dictionnaire historique de l’islam, publié aux éditions Penguin en 2008.

X

Margaret Ogilvie

Canada

Margaret Ogilvie - Canada

Margaret Ogilvie est professeure de droit et professeure distinguée à l’Université Carleton à Ottawa. Elle est membre des barreaux de l’Ontario et de la Nouvelle-Écosse. Elle est membre de la Société royale du Canada (1993) et lauréate de la médaille David W. Mundell (1996) pour l’excellence en rédaction de textes juridiques, de la médaille du Barreau (2001), du Barreau du Haut-Canada. Elle détient deux doctorats honorifiques pour ses contributions à la profession juridique, tant au Canada qu’à l’étranger. Elle a été professeure invitée aux Universités d’Edinburgh, Emory Oxford et Toronto, et deux fois aux Séminaires de théologie de Princeton. Elle a écrit 14 livres et plus de 200 articles de revues juridiques portant principalement sur le droit des institutions religieuses, le droit bancaire et le droit du contrat. Elle a siégé à plusieurs conseils d’organismes de bienfaisance canadiens. En 2008, elle a été nommée Membre de l’Ordre de l’Ontario pour l’ensemble de sa carrière en tant que professeure de droit et juriste. Elle a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II en 2012.

X

Khalil Shariff

Canada

Khalil Shariff - Canada

Khalil Shariff est directeur général de la Fondation Aga Khan Canada. Avant de se joindre à la Fondation en 2005, M. Shariff a été consultant chez McKinsey & Company, où il a conseillé des gouvernements, des institutions financières et des fournisseurs de soins de santé afin qu’ils fassent des améliorations sur les plans stratégique, organisationnel et opérationnel. Il a siégé au comité national de la Fondation pendant cinq ans. Il est diplômé avec grande distinction de l’École de droit de l’Université Harvard. Là, il a nourri son intérêt envers le développement international et la résolution de conflit en tant que rédacteur en chef du Harvard Negotiation Law Review; coordonnateur en politique; et chercheur associé pour le Programme sur la politique humanitaire et la recherche sur les conflits de l'Université Harvard.

X

Eduardo Stein

Guatemala

Eduardo Stein - Guatemala

Eduardo Stein est ancien vice-président (2004-2006) et ex-ministre des Affaires étrangères (1996-2000) de la République du Guatemala. Il a travaillé auprès de diverses organisations internationales sur des programmes de développement en Amérique centrale. En outre, il a collaboré à l’accord de paix d’Esquipulas et au dialogue de San José pour les négociations pour la paix en Amérique centrale. Il a présidé la Mission d'observation électorale de l'OEA au Pérou en 2000 alors que M. Fujimori a tenté de briguer un troisième mandat. La mission a entraîné la disqualification des élections pour cause d’irrégularités graves. Il a présidé la commission Vérité et Réconciliation du Honduras en 2010-2011. M. Stein est conseiller indépendant; coordonnateur d’un réseau centre-américain de groupes de réflexion, la RED; et membre des conseils d’administration du Dialogue interaméricain et de la Global Leadership Foundation.

X