Témoigner du changement dans les sociétés diversifiées

La transition espagnole quarante ans plus tard :
démocratie, dévolution et pluralisme

Date de parution: mai 2017

Avec la mort de Franco en 1975, l’Espagne a été confrontée à de nombreux défis, dont celui de diriger du mieux possible la transition de la dictature fasciste à la démocratie tout en gérant la montée du nationalisme en Catalogne et au Pays basque en quête d’autonomie. Il était loin d’être inévitable que les dirigeants de la transition démocratique intègrent le pluralisme territorial dans leur conception de la démocratisation. Pourquoi et comment la démocratisation et le pluralisme se sont-ils croisés dans la transition démocratique espagnole? Quarante ans plus tard, qu’est-ce que le cas de l’Espagne nous apprend sur la relation entre la démocratie et la dévolution, et sur la place changeante du pluralisme au sein de l’identité propre du pays? Quelles sources d’exclusion persistent obstinément?

REGARDER L’ENTREVUE

Francisco Colom Gonzalez

Francisco Colom est professeur et chercheur au Centre des sciences humaines et sociales du Conseil supérieur de la recherche scientifique (CSIC). Son travail porte principalement sur les relations normatives entre la culture, l’identité politique et le changement social. Son dernier projet (2009-2011) s’intitule Intercultural Justice: Norms, Subjects and Cultures in Diverse Societies. Il dirige actuellement Philosophy and the Political Space. A topological Approach to Politics and Democracy et est membre du Programme de recherche et de réseautage RECODE (Répondre à la diversité complexe en Europe et au Canada), lequel est financé par la Fondation européenne de la science.