Témoigner du changement dans les sociétés diversifiées

Le multiculturalisme en Colombie :
vingt-cinq ans d’expérience

Date de parution: janvier 2018

Le processus de réforme constitutionnelle de la Colombie est un important exemple d’un changement de la conversation sur la diversité. Les peuples indigènes ont activement participé à la rédaction de la Constitution de 1991, augmentant ainsi la visibilité, la légitimité et l’autonomie de ces groupes. À cette étape cruciale, pourquoi la Colombie a-t-elle cherché à forger une identité nationale plus pluraliste? Quels acteurs, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du gouvernement, ont été les maîtres d’œuvre de ce changement? Enfin, quels ont été les limites du processus de réforme constitutionnelle et ses effets sur la vie des indigènes, sur leur traitement dans les institutions publiques et sur les relations interethniques au sein de la société civile?

REGARDER L’ENTREVUE

Virginie Laurent

Virginie Laurent est professeure agrégée au Département de science politique de l’Université de los Andes. Son travail est principalement axé sur la dynamique politique des mouvements sociaux, plus particulièrement chez les groupes autochtones en Amérique latine. Elle termine actuellement une étude intitulée Indigenous Policy: Twenty Years of Multiculturalism in Colombia et est associée à l’Institut de recherche et débat sur la gouvernance à Paris en France.