Témoigner du changement dans les sociétés diversifiées

Le fédéralisme et les inégalités entre les groupes au Nigeria

Date de parution: mars 2017

Le Nigeria est un des États les plus diversifiés et profondément divisés de l’Afrique. Des tensions ethniques et religieuses qui découlent de pratiques du colonialisme britannique visant à diviser pour mieux régner ont persisté pendant la majorité de l’histoire moderne du Nigeria et ont éclaté en conflit à diverses reprises. Le modèle fédéral du Nigeria a aidé à atténuer la violence dans une certaine mesure et a tenté de s’attaquer à la persistance des inégalités répandues. Dans quelle mesure le modèle fédéral a-t-il été efficace en tant que solution aux inégalités « horizontales » entre les groupes et en tant que mécanisme de traitement des griefs collectifs? Comment le fédéralisme nigérian s’est-il adapté aux nouveaux défis tels que la montée de la radicalisation religieuse et ses effets?

REGARDER L’ENTREVUE

Daniel Agbiboa

Daniel Agbiboa est un chercheur doctorant au Département de développement international de l’Université d’Oxford (ODID). Il est également chercheur universitaire AC4 à l’Advanced Consortium for Cooperation, Conflict and Complexity à l’Université Columbia, aux États-Unis. Il est un spécialiste de la recherche sur les conflits ethnoreligieux, sur la violence politique et sur l’architecture de la gouvernance en Afrique. Il a publié de nombreux articles de référence dans des revues prestigieuses, incluant Third World Quarterly, Review of African Political Economy et Politikon: South African Journal of Political Studies. Il a également agi à titre de conseiller auprès de diverses organisations internationales telles que l’Union africaine, la Banque mondiale, Transparency International et le Programme de développement des Nations Unies.