Témoigner du changement dans les sociétés diversifiées

Diversité et construction de la nation à Singapour

Date de parution: avril 2017

À Singapour, l’engagement envers le multiculturalisme est au cœur de l’identité du pays depuis l’indépendance. Le cadre descendant composé de quatre ethnies (les Chinois, les Malais, les Indiens et les autres) et adopté dans les années 1960 cherchait à maintenir l’harmonie entre les différents groupes ethniques de la ville-État en définissant Singapour comme une société multiethnique, évitant ainsi les pièges des régimes majoritaires. Quelle est l’importance du rôle de l’approche descendante de l’ingénierie sociale dans le multiculturalisme singapourien? Qu’est-ce qui distingue le modèle de Singapour des autres formes plus libérales de multiculturalisme?

Daniel Goh

Daniel Goh est professeur agrégé de sociologie à l’Université nationale de Singapour et membre du parti des travailleurs de Singapour, où il est en poste au conseil exécutif central. Ses recherches portent sur la formation des États, le post-colonialisme, le multiculturalisme et la politique du patrimoine. Ses récentes publications incluent Singapore, the State and Decolonial Spatiality et Between History and Heritage: Post-Colonialism, Globalisation, and the Remaking of Malacca, Penang, and Singapore.