Témoigner du changement dans les sociétés diversifiées

Citoyenneté, nationalité et immigration en Allemagne

Date de parution: avril 2017

À partir des années 1960, l’Allemagne a connu une montée de l’immigration, provenant essentiellement de la Turquie. Ces immigrants ont été essentiels à la croissance économique de l’Allemagne, mais le pays a mis beaucoup de temps avant de reconnaître ces migrants comme citoyens. Les réformes sur la citoyenneté introduites en 2000 ont élargi les termes de l’appartenance à l’État, mais les peurs envers la « loyauté partagée » des immigrants persistent chez de nombreux Allemands. Quelle est la conversation publique en Allemagne – entre les conservateurs et les libéraux – depuis que l’accès à la citoyenneté s’est accru? Quels sont les catalyseurs d’un plus grand pluralisme et les sources de résistance depuis la réunification de l’Allemagne?

REGARDER L’ENTREVUE

Jan Dobbernack

Jan Dobbernack est titulaire d’une bourse Jean Monnet dans le domaine de la recherche sur le pluralisme culturel du Programme de gouvernance mondiale de l’Institut universitaire européen; maître de conférences en politique à l’École de sciences sociales et politiques de l’Université de Lincoln et; chercheur universitaire au Centre de recherche sur l’ethnicité de l’Université de Bristol. Ses recherches portent sur les contestations politiques au sujet des populations post-immigrantes en Europe de l’Ouest et sur la circulation d’idées et de concepts dans ce domaine.