Histoire et mémoire au Kirghizistan

« Approfondir la compréhension du passé est une importante voie vers une plus grande inclusion et un dialogue national. Le Centre est heureux de participer à cette riche discussion avec les participants sur l’importance de l’histoire et de la mémoire dans l’avancement du pluralisme au Kirghizistan »

Jayne Barlow
Directrice des programmes du Centre mondial du pluralisme

Histoire et mémoire au Kirghizistan : vers une société inclusive

Le Centre mondial du pluralisme a lancé une série d’initiatives pour mieux faire comprendre le rôle de l’histoire et de la mémoire dans la promotion du pluralisme au Kirghizistan. En 2017, le Centre s’est associé à l’Association européenne des enseignants d’histoire (EUROCLIO) pour offrir aux spécialistes de l’histoire un atelier.

En 2016, les initiatives ont compris un appel de documents de recherche et un forum pour présenter ces documents; une rencontre avec la Commission historique du président; et un atelier de perfectionnement professionnel pour les enseignants d’histoire. Ces trois événements, tous organisés en décembre à Bichkek, marquaient l’aboutissement du travail de sensibilisation et de renforcement de la capacité effectué auprès d’un vaste réseau d’intervenants. Ce travail s’est fait avec le soutien du gouvernement du Canada en collaboration avec plusieurs partenaires du Kirghizistan.

 

Perspectives mondiales sur le pluralisme: une nouvelle série de publications

Explorer l’histoire et la mémoire en tant que chemin vers le pluralisme au Kirghizistan

Le Centre annonce le lancement de sa nouvelle série de publications Perspectives mondiales sur le pluralisme. Les documents de la série font partie du projet Histoire et mémoire au Kirghizistan : vers une société inclusive, conçu par le Centre pour soutenir les chercheurs locaux. Chaque document explore une facette de l’histoire du Kirghizistan en tant que société diversifiée, et ce, dans l’objectif de sensibiliser à l’importance des récits historiques plus inclusifs en tant que chemin vers le pluralisme au Kirghizistan.

Histoire et mémoire, un atelier pour les enseignants d’histoire

Le Centre s’est associé à l’EUROCLIO et à la Fondation Aga Khan Kirghizistan en 2017 pour offrir aux spécialistes de l’histoire un atelier de trois jours à Och, au Kirghizistan, portant sur la promotion de l’appartenance et de l’inclusion dans l’enseignement de l’histoire. Lorsque les bonnes conditions sont réunies, l’enseignement de l’histoire peut contribuer à rendre les sociétés plus inclusives et à favoriser un sentiment d’appartenance. En savoir plus

L’étude du passé en Ukraine et au Canada

En septembre 2017, le Centre a interviewé l’Ukraino-Canadienne Olga Shapovalova, ancienne étudiante en histoire. Elle a parlé de son expérience d’étude de l’histoire en Ukraine et au Canada. Une des questions qu’elle se pose est : l’histoire peut-elle réellement être objective, même lorsque l’historien est conscient des limites des sources et de sa propre partialité? [en russe avec sous-titres français]

Appel de documents et forum sur l’histoire et la mémoire

En 2016, le Centre s’est associé à des institutions locales du Kirghizistan pour lancer un appel de documents à l’échelle nationale (en anglaisen russe and en ouzbekpour appuyer la recherche sur divers aspects du passé du Kirghizistan en lien avec la diversité du pays. Les partenaires locaux comprenaient l’Institut d’études sur l’Asie centrale de l’UAAC, l’Institut français d’études sur l’Asie centrale (IFEAC), l’Université des sciences humaines de Bichkek et l’Université d’Och.

Huit chercheurs locaux ont été sélectionnés et associés à des mentors locaux et internationaux qui les ont guidés dans le processus de recherche et de rédaction. Les participants ont effectué leur recherche et remis leur document au comité consultatif international pour une révision par les pairs. Le 12 décembre 2016, le Centre a organisé le forum Histoire et mémoire au Kirghizistan : vers une société inclusive à l’Université américaine de l’Asie centrale (UAAC). Les chercheurs ont eu l’occasion de présenter les principaux résultats de leur recherche lors de cet événement.

Le forum, qui a présenté les huit chercheurs, était organisé sous forme de deux panels internationaux modérés par des experts locaux et internationaux. Les panélistes ont parlé de la création de récits historiques inclusifs qui reflètent la diversité du Kirghizistan.

 

Atelier auprès de la Commission historique du président

Le 13 décembre 2016, le Centre a offert un atelier à la Commission de développement de la science historique du président du Kirghizistan. La Commission historique, qui se compose de 25 personnes, est présidée par le Bureau du président. Elle a été mandatée pour réviser les manuels d’histoire du pays en tenant compte de son caractère multiethnique. Le Bureau du président a invité le Centre et son comité consultatif à rencontrer les historiens de la Commission et à partager leurs perspectives et expertises avec eux. Le Centre a également invité le directeur des programmes de l’Association européenne des enseignants d’histoire (EUROCLIO), un organisme-cadre de plus de 70 organisations d’enseignants d’histoire, de patrimoine et de citoyenneté établi à La Haye, afin qu’il présente le travail de l’organisation sur la création de récits historiques plus inclusifs.

Atelier de perfectionnement professionnel pour les enseignants d’histoire

Le 14 décembre 2016, le Centre et l’EUROCLIO ont organisé un atelier de perfectionnement professionnel d’un jour pour les enseignants d’histoire, les concepteurs de programmes, les auteurs de manuels et le personnel de musées. Les objectifs de l’atelier étaient de renforcer la capacité professionnelle des participants et de susciter de l’intérêt envers des travaux ultérieurs dans ce domaine. L’EUROCLIO s’est servie de ressources pédagogiques supplémentaires pour démontrer son approche d’enseignement fondée sur l’investigation, utilisant une méthodologie active et travaillant avec des sources historiques. Parmi les participants, on retrouvait des enseignants universitaires et des professeurs d’histoire au primaire et au secondaire, des membres de la Commission historique du président, des chercheurs et des historiens, ainsi que quelques chercheurs du projet Histoire et mémoire du Centre. Dans cet atelier interactif, les participants ont eu l’occasion de découvrir des sources historiques uniques ainsi que la pédagogie fondée sur l’investigation de l’EUROCLIO. Les participants ont également appris comment l’EUROCLIO utilise des manuels et des programmes d’histoire alternatifs (p. ex., www.euroclio.eu/crossroad-of-cultures) qui sont actuellement utilisés partout dans le monde.

« En tant que pays, une des plus grandes forces du Canada est son respect du pluralisme et de la diversité. À une époque où les divisions, la peur de la différence et les menaces de l’extrémisme sont en pleine croissance, le dialogue et le respect sont plus que jamais nécessaires pour bâtir des sociétés plus ouvertes et résilientes. L’ambassade canadienne, à travers le Fonds canadien d’initiatives locales, est fière d’appuyer le projet Histoire et mémoire ainsi que la promotion du pluralisme pacifique, de l’inclusion et du respect de la diversité au Kirghizistan, »

a déclaré l’ambassadeur canadien Shawn Steil.