Groupe consultatif technique

Le Centre a réuni un groupe de conseillers et de conseillères afin qu’ils et elles offrent leur expertise technique et analytique lors de l’élaboration de l’Indice.

Gina Cosentino

Gina Cosentino -

Gina Cosentino est une éminente spécialiste du développement social dans la région de l’Afrique. Elle travaille sur la durabilité sociale, les protections et le risque social en plus d’intégrer des considérations de développement social et d’inclusion sociale dans les opérations de la Banque mondiale. Gina est également un point de convergence en matière de questions autochtones et de protections dans la région Africaine. Elle possède plus de vingt ans d’expérience de travail opérationnel, technique et politique auprès des peuples autochtones, des communautés traditionnelles, des minorités ethniques et des groupes et individus vulnérables, y compris les femmes et les jeunes, et ce, à l’échelle locale, nationale, régionale et mondiale. Avant de travailler à la Banque mondiale, elle a assumé des postes de direction principale, y compris en tant que directrice de la conservation autochtone et communautaire au siège social du Nature Conservancy à Washington D.C.; conseillère principale auprès de l’ancien Chef national Phil Fontaine de l’Assemblée des Premières Nations (APN); et directrices des affaires intergouvernementales et conseillère principale du président du Ralliement national des Métis (RNM) au Canada.

X

Alison Harell

Alison Harell -

Allison Harell (Université du Québec à Montréal) est titulaire de la Chaire de recherche UQAM en psychologie politique de la solidarité sociale. Elle co-dirige aussi le Laboratoire d’analyse en communication politique et d’opinion politique (LACPOP) et sert comme directrice adjointe au Centre pour l’étude de la citoyenneté démocratique (CECD). Elle a publié sur l’influence de la diversité ethnique, raciale et religieuse sur l’opinion publique dans les pays industrialisées grace à l’utilisation de plusieurs sondages majeurs qu’elle a mené au Canada et dans le contexte comparatif. En 2018, elle a été élu au Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en art et en science de la Société royale du Canada.

X

Will Kymlicka

Will Kymlicka -

Will Kymlicka (Université Queen’s) est titulaire de la chaire de recherche du Canada en philosophie politique de l’Université Queen’s. Ses intérêts de recherche comprennent la démocratie et la diversité, et particulièrement les modèles de citoyenneté et de justice sociale au sein des sociétés multiculturelles. Il est cofondateur de l’Indice de la politique multiculturelle et l’auteur de Multicultural Citizenship: A Liberal Theory of Minority Rights (1995), Finding Our Way: Rethinking Ethnocultural Relations in Canada (1998) et Multicultural Odysseys: Navigating the New International Politics of Diversity (2007). Il a également dirigé divers ouvrages, y compris International Approaches to Governing Ethnic Diversity (2015).

X

Corinne Lennox

Corinne Lennox -

Corinne Lennox est chargée de cours senior en droits de la personne auprès de l’Institute of Commonwealth Studies et codirectrice du Human Rights Consortium, École des hautes études, Université de Londres. Ses recherches sont axées sur les enjeux liés à la protection des droits des minorités et des autochtones; sur la mobilisation de la société civile pour les droits de la personne; et sur les droits de la personne et le développement. Elle a également travaillé pendant plusieurs années à titre de praticienne des droits de la personne et formatrice auprès de nombreuses ONG, y compris Minority Rights Group International. Elle a été consultante en droits de la personne auprès d’agences de l’ONU et de gouvernements nationaux. Elle détient un doctorat et une maîtrise en relations internationales de la LES, une maîtrise en théorie et en pratique des droits de la personne de l’Université de l’Essex et un baccalauréat (avec mention) en science politique de l’Université McMaster, au Canada.

X

Edem E. Selormey

Edem E. Selormey -

Edem E. Selormey (Centre pour le Développement démocratique) est directrice de la recherche et des opérations de terrain d’Afrobaromètre pour l’Afrique de l’Ouest, Cap-Vert, São Tomé et Príncipe, et de l’Afrique de l’Est et du Nord anglophone. Edem travaille avec les directeurs de projets pour planifier et gérer toutes les activités en matière de présondages et de sondages. Elle est basée au Centre pour le Développement démocratique (CDD-Ghana) à Accra. Elle a obtenu un Ph. D. en études du développement de l’Université du Sussex, G.-B. Les intérêts de recherche d’Edem comprennent l’inclusion sociale, la responsabilité sociale, les médias et la prestation de services publics au Ghana en particulier et en Afrique subsaharienne en général.

X

Frances Stewart

Frances Stewart -

Frances Stewart (Université d’Oxford) est professeure émérite en développement économique au département de développement international de l’Université d’Oxford. Elle est directrice du Centre de recherche sur l’inégalité, la sécurité humaine et l’ethnicité, et conseillère auprès de l’Indice de développement humain du Programme des Nations Unies pour le développement. Ses intérêts de recherche comprennent le développement en période de conflit, le comportement de groupe et les inégalités horizontales. Parmi les nombreuses publications auxquelles elle a participé, elle est coauteure de l’étude phare de l’UNICEF L’ajustement à visage humain, et auteure principale et directrice de Horizontal Inequalities and Conflict: Understanding Group Violence in Multiethnic Societies (2008).

X

Kai Unzicker

Kai Unzicker -

Kai Unzicker (Fondation Bertelsmann) est gestionnaire de projet principal à la Fondation Bertelsmann à Gütersloh, en Allemagne, où il dirige le projet Social Cohesion Radar depuis 2011. En 2017/2018, il était responsable du projet annuel du Prix Reinhard Mohn de la Fondation Bertelsmann pour le thème « Vivre la diversité – modeler la société », lequel comprend plusieurs études sur la diversité culturelle ainsi qu’une recherche sur les meilleures pratiques pour vivre ensemble au sein de la diversité culturelle. Il est un des auteurs du livre Social Cohesion in the Western World. What Holds Societies Together (2016). Avant de se joindre à la Fondation Bertelsmann, il a été associé de recherche à l’Institut pour la recherche interdisciplinaire sur le conflit et la violence, et chargé de cours à la faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Bielefeld. Il détient un diplôme en sociologie de l’Université Philipps de Marbourg et un doctorat en sciences de l’éducation de l’Université de Bielefeld.

X

Stephen Wolff

Stephen Wolff -

Stefan Wolff (Université de Birmingham) est professeur en sécurité internationale à l’Université de Birmingham. Il se spécialise dans la gestion des défis actuels en matière de sécurité internationale, particulièrement dans la prévention, la gestion et la résolution des conflits ethniques ainsi que dans la stabilisation et dans le renforcement de l’État après les conflits dans les sociétés profondément divisées et déchirées par la guerre. Il a publié plus de 80 articles et chapitres ainsi que 17 livres, y compris Ethnic Conflict: A Global Perspective (2007). Comblant le fossé entre le monde universitaire et celui des décideurs politiques, il conseille fréquemment les gouvernements et les organisations internationales. Il a participé à diverses phases de négociation de paix, y compris en Afrique, au Moyen-Orient et au sein de l’espace postsoviétique.

X