Intersections : le pluralisme en pratique

Les droits de la personne, les droits des minorités, la non-discrimination et le pluralisme

Date de parution: octobre 2018

Le respect de la diversité est une composante fondamentale des droits de la personne et des droits des minorités, et est inscrit dans les déclarations, les conventions et les traités internationaux depuis des décennies. Ainsi, garantir les droits de la personne est un préalable nécessaire à la réalisation du pluralisme. Toutefois, afin d’être caractérisé comme universel, le droit en matière de droits de la personne a été créé sur la base d’un consensus entre des acteurs de l’élite et dans l’intérêt des États. Une optique du pluralisme sur les enjeux de la diversité peut s’avérer un outil précieux pour surmonter les limites structurelles du droit international en matière de droits de la personne et pour amener le respect de la diversité au-delà des fondements établis par des acteurs internationaux tels que l’ONU.

Corinne Lennox est codirectrice du Human Rights Consortium de même que chargée de cours en droits de la personne auprès du Institute of Commonwealth Studies, tous les deux situés à l’Université de Londres. Ses recherches sont axées sur les enjeux liés à la protection des droits des minorités et des autochtones, la mobilisation de la société civile envers les droits de la personne, les droits de la personne et le développement. Elle a également travaillé pendant plusieurs années à titre de consultante et de formatrice en droits de la personne, notamment auprès de Minority Rights Group International, du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme (HCDH).