Siège social international

330, promenade Sussex

Le 330, promenade Sussex à Ottawa est un édifice patrimonial canadien qui a d’abord abrité les archives publiques (1905-1967), puis le Musée canadien de la guerre (1967-2005). La restauration de l’édifice afin qu’il devienne le nouveau siège social international du Centre mondial du pluralisme s’est terminée en 2016. Le Centre a déplacé ses activités dans le nouvel établissement en janvier 2017, et a officiellement ouvert ses portes en mai de la même année.

Le 330, promenade Sussex a été construit entre 1904 et 1906 par l’architecte en chef du Dominion David Ewart, qui est à l’origine d’autres réalisations notables à Ottawa, dont les édifices de la Monnaie royale du Canada et le Musée canadien de la nature. La firme canadienne primée KPMB Architects a dirigé la transformation du 330, promenade Sussex en siège social du Centre. Un investissement considérable a été fait par Son Altesse l’Aga Khan afin de restaurer l’édifice dans le plein respect de ses importantes caractéristiques patrimoniales.

L’histoire et la restauration d’un édifice patrimonial canadien

Date de parution : 16 mai 2017

Ottawa a été nommée la capitale du Dominion du Canada en 1867 et sa transformation de ville forestière en capitale urbaine allait bon train. La décision de construire les Archives du Dominion au 330, promenade Sussex reflétait un intérêt grandissant et une fierté de plus en plus marquée envers le patrimoine et l’identité du Canada. L’établissement faisait partie d’une vaste initiative dirigée par le premier ministre Sir Wilfrid Laurier visant à transformer la capitale d’Ottawa en destination prestigieuse et en centre pour le développement intellectuel. Les nouvelles archives publiques situées au 330, promenade Sussex deviendraient un lieu où les dossiers historiques du Canada seraient rassemblés, conservés et étudiés.

L’aile originale du 330, Sussex, construite entre 1904 et 1906, est un édifice en pierre de style gothique Tudor qui compte trois étages et une entrée centrale. En 1925, une autre aile a été construite pour conserver le nombre croissant de dossiers d’archives. Cet ajout a été construit en angle droit dans l’espoir qu’une troisième aile serait ajoutée le long du côté nord pour s’adapter à la croissance de l’institution.

 

De nombreuses caractéristiques de la conception de l’édifice reflétaient sa vocation initiale : les grandes fenêtres laissaient entrer suffisamment de lumière pour consulter les documents; plusieurs espaces ouverts pouvaient être aménagés avec de grandes tables, des étagères et des expositions; et les matériaux de construction ignifuges assuraient la protection des documents historiques.

Lorsque les archives ont été déplacées dans un nouvel établissement, l’édifice a été adapté pour abriter le Musée canadien de la guerre et sa vaste collection d’artéfacts, de tableaux et d’archives de guerre acquise depuis 1880. Une fois de plus, le 330, Sussex était un lieu où raconter l’histoire des Canadiens.

La collection du Musée de la guerre a fini par dépasser la capacité de l’établissement et, en 2005, le musée s’est installé dans son édifice actuel sur les plaines LeBreton en plein cœur d’Ottawa.

Le 330, Sussex est resté vacant jusqu’à ce qu’un partenariat entre le gouvernement du Canada et la Fondation Aga Khan entame le processus de restauration de l’édifice afin de le transformer en siège social international du Centre mondial du pluralisme. L’édifice deviendrait alors un centre mondial consacré à la recherche, à l’apprentissage et au dialogue sur les valeurs, les politiques et les pratiques qui font progresser le respect de la diversité tant au Canada que dans le monde entier.

« Permettez-nous de remplacer la guerre par la paix. Nous nous engageons à investir dans cet édifice afin qu’il témoigne du leadership mondial du Canada dans la cause du pluralisme. »

Son Altesse l’Aga Khan, Ottawa, 2006

La firme canadienne primée KPMB Architects a dirigé la transformation du 330, promenade Sussex en siège social international du Centre. Son Altesse l’Aga Khan a fait un investissement considérable pour que l’édifice soit restauré en respectant pleinement ses importantes caractéristiques patrimoniales.

Dans l’édifice, le Centre organise des événements et des programmes qui démontrent les avantages de la création de sociétés qui reconnaissent et valorisent les différences entre les êtres humains.